Le GECO Food Service est une association d’industriels de la transformation alimentaire, équipementiers et produits d’hygiène, qui regroupe une centaine d’entreprises (TPE, PME et groupes) du marché de la consommation hors domicile. Il est l’un des principaux fournisseurs de produits, solutions et services pour le milieu hospitalier. Il est donc tout à fait naturel de soutenir la JNAES, une initiative qui, comme l’association, vise à mettre en lumière le double rôle de l’alimentation à l’hôpital : le soin et la couverture des besoins alimentaires des patients et des résidents ; le plaisir et la qualité de vie que procure le bien manger.

L’adaptation des produits à ces publics est au cœur des préoccupations des membres du GECO Food Service. Produits hyposodés, texturés, enrichis (en vitamines D, calcium, protéines), sans allergènes (gluten, lactose, huile de palme…), fonds de sauce et jus spécifiques…, sont autant de solutions dédiées répondant aux impératifs de sécurité sanitaire et recommandations nutritionnelles du GEMRCN[1] notamment. Ces entreprises ont également à cœur d’aider les professionnels à mieux gérer le gaspillage alimentaire, par exemple grâce à des portions ou à des modes de conservation adaptés.

L’association accompagne les démarches industrielles ciblées de ses membres par un travail éditorial en direction de tous les utilisateurs (restaurateurs, acheteurs publics). Ainsi, elle diffuse sur son site en accès libre des fiches techniques professionnelles, par exemple sur l’hygiène en cuisine professionnelle ou sur les méthodes pour réduire le gaspillage. Elle a également mis en place une commission pluridisciplinaire Qualité-Nutrition-Santé. Composée d’ingénieurs nutrition, de responsables marketing, de responsables qualité, d’experts en droit alimentaire…, cette commission pilote les outils d’accompagnement des utilisateurs et assure une veille réglementaire du secteur. L’association a élaboré une Charte des bonnes pratiques des entreprises agroalimentaires du Food Service, qui engage ses membres autour de 5 grands axes : être acteur du développement des territoires pour une alimentation durable ; viser l’amélioration continue de la qualité des produits à travers toutes leurs composantes ; réduire l’impact environnemental des produits ; être acteur de la réduction du gaspillage alimentaire ; améliorer le service et l’information aux restaurateurs.

À l’externe, le GECO Food Service participe à tous les travaux de la filière. Membre du Conseil National de la Restauration Collective (CNRC), il a contribué depuis 2005 à l’élaboration des recommandations nutritionnelles du GEMRCN. Il a aussi fait partie du groupe de travail du Conseil National de l’Alimentation (CNA), qui a produit l’Avis n° 78 sur L’alimentation en milieu hospitalier, pour lequel il s’est prononcé en faveur du principe du patient acteur de son alimentation : possibilité notamment de manger hors de la chambre, vigilance à ce qu’il ne soit pas perturbé par les soins pendant les repas. En 2017, le GECO Food Service a également représenté ses membres aux États Généraux de l’Alimentation (EGA), qui ont abouti à la loi EGAlim du 30 octobre 2018 pour « l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous ». Située à l’articulation entre l’amont agricole des producteurs et l’aval professionnel des utilisateurs, l’association est soucieuse de sourcer les produits proposés au milieu hospitalier et de participer à fédérer une chaîne alimentaire au service du parcours de soin des patients et du plaisir de manger en établissements de santé.

Tel est le sens du soutien du GECO Food Service à la JNAES.

[1] Groupement d’Étude des Marchés en Restauration Collective et de Nutrition